Posts Written Onjanvier 2018

Hello ! C’est l’heure de l’article déco de mariage numéro 3 ! Et cette fois-ci ça concerne la déco de la cérémonie…

Une fois de plus mon cher et tendre et moi-même sommes vite tombés d’accord sur le fait de ne pas vouloir se marier à l’église, et plutôt de faire une cérémonie laïque « à l’américaine » à la place. Pour l’animer, on a laissé carte blanche à nos super témoins. Les seules instructions étaient que ça ne dure pas plus d’une demi-heure et que le ton ne soit pas trop larmoyant, mais plutôt drôle et à notre image. Et évidemment, ils ont totalement assuré !

DIY #3 : L’arche, les chaises et les alliances

Commençons par la déco de l’arche. J’avais repéré ces arches sur Pinterest.

J’ai d’abord pensé à en fabriquer une mais finalement, j’ai eu de la chance, le lieu où nous nous sommes dit OUI possédait déjà une arche. Il me semble que c’est ce modèle, vendu chez Castorama. Je voulais y accrocher des fleurs fraîches mais niveau budget, c’était pas donné, et vu la chaleur qu’il faisait, pas sûre que ça aurait bien tenu… Je me suis alors tournée vers des fleurs artificielles. Mon beau-papa nous a alors gentiment offert celles qu’il vend sur son site Déco Mundo (on a pris du lierre, des pivoines, des roses…). En plus, ça nous a permis de préparer l’arche la veille, ce qui était quand même bien pratique. J’y ai ajouté des voilages blanc que j’avais dans mes tiroirs ainsi que des rubans blancs que j’avais aussi en stock. Ma maman et mes belles sœurs ont tout installé, merci encore à elles 

Pour les chaises de la cérémonie laïque, on avait commandé une dizaine de petits bouquets chez notre fleuriste. Le propriétaire des lieux les à fixé aux chaises juste avant notre arrivée. Il avait aussi déposé quelques pétales de roses le long de l’allée (oui oui comme dans les films, haha!).

Et enfin pour les alliances, j’avais commandé une petite boîte en cuivre sur le site Save the deco, que j’avais remplie de branches d’olivier, pour s’accorder avec l’illustration de notre faire-part

Le résultat obtenu a été bien au-delà de mes espérances. Toutes ces petites choses ont contribué à rendre ce moment magique et inoubliable… On peut recommencer ?

Charlotte.

 

Hello ! J’avais très envie de parler de ce sujet. Tous les futurs mariés se posent forcément cette question pour capturer à jamais des souvenirs de leur grand jour : on prend un photographe ? Un vidéaste ? Ou les deux ?

Le photographe

Je savais depuis le début des préparatifs (et même avant) que je voulais impérativement un photographe pour le jour de notre mariage. Je voulais qu’il soit là de la préparation des mariés jusqu’au vin d’honneur. Je savais encore une fois quel style de photo j’aimais et je voulais. J’ai tout de suite contacté Sébastien Voerman, photographe que nous avions déjà engagé 3 ans auparavant pour un shooting photo à la fin de ma grossesse. J’adore son travail, son style de photo, sa manière d’immortaliser les visages, ses couleurs et ses lumières. Je l’ai contacté en septembre 2016 pour réserver le 26 août 2017 et ouf, il avait encore ce weekend-là de libre ! Un conseil, ne tardez pas à réserver votre photographe car bien souvent ils sont vite pris d’assaut… En règle générale, il faudra lui verser un acompte de 30% pour bloquer la date.

On n’a pas eu besoin de se voir avant le jour -J, on s’est juste appelé et envoyé quelques mails pour les infos pratiques, l’organisation, etc. Il m’avait demandé de dresser une liste de 15 groupes maximum pour les incontournables photos de groupe, pour nous éviter (à nous, les mariés) de passer 1h30 à sourire en dégoulinant au soleil. C’était une super idée, qui nous a permis de prendre en photo tous les groupes d’invités en 20 minutes chrono et de profiter à fond du reste de la soirée. Voici quelques instants magiques sélectionnés parmi les centaines de sublimes photos qu’il nous a livré quelques semaines après le mariage…

Encore bravo et merci à toi, Sébastien.

Le vidéaste

Pour le vidéaste, c’est une toute autre histoire… Je n’en voulais pas, je trouvais ça trop cher et pas essentiel. Je n’avais même pas pris la peine d’en chercher un ou de demander un devis. Mais une quinzaine de jours avant le mariage, j’ai quand même eu un gros doute… Et si on passait à côté de quelque chose ? Et si on regrettait de ne pas avoir un film de notre mariage finalement ? Se posait aussi la question du budget… Est-ce qu’on peut se le permettre avec tout ce qu’on a déjà à dépenser ? On a alors pris la décision d’en chercher un à la dernière minute et de s’offrir cette vidéo en cadeau de mariage (on a misé sur une partie des enveloppes). Un dimanche après-midi, j’ai lancé une « bouteille à la mer » en envoyant des dizaines de messages à tous les vidéastes de la région, notamment en passant par le site Mariages.net, qui propose de nombreux prestataires. Évidemment, beaucoup m’ont répondu qu’ils n’étaient pas disponibles ce jour-là… D’autres étaient disponibles et pas très cher, mais leur style de vidéos ne me plaisait pas…

Puis j’ai reçu un mail de Jérémie Malfitano, disponible pour notre jour-J. J’étais sous le charme de ses précédentes vidéos de mariage… Yes ! On s’est donc rencontré une semaine avant le mariage pour les détails et l’organisation. Il a tout de suite capté qui on était et ce qu’on voulait. Je n’ai absolument pas regretté ce choix, j’étais même ravie d’avoir changé d’avis à la dernière minute. Je partage avec vous le short movie que nous avons reçu avant d’avoir la version plus longue (de 10-15 minutes). J’en ai des frissons à chaque visionnage…

Conclusion, je répondrais « les deux » à ma question du début car cette journée passe tellement vite que ça vaut le coup d’investir dans ces 2 prestations qui garantissent des beaux souvenirs pour soi et aussi pour les proches. Non, je ne regrette rien.

A très vite,

Charlotte.

Après mon article « un mariage sans DJ »… un mariage sans dragées ! Pourquoi ? Déjà parce qu’on aime pas trop ça (bon allez, ceux au chocolat encore, ça passe…) et qu’on avait envie d’offrir un petit souvenir sorti des sentiers battus à nos convives.

Vous l’aurez sûrement compris, on va donc parler du cadeau aux invités dans cet articles. Nous avons remplacé les traditionnelles dragées par… des plantes ! #gogreen

DIY #2 : Mini-plantes à offrir en souvenir

Une fois n’est pas coutume, j’avais déniché cette idée sur Pinterest bien sur. J’aimais bien ce petit cadeau original que mes invités pourraient garder chez eux en déco. J’ai longuement hésité avec les Shanty biscuits, d’adorables petits gâteaux à messages personnalisés, confectionnés à Aix-en-Provence. Finalement, je voulais un cadeau plus pérenne et non comestible, je suis alors restée sur l’idée des petites plantes.

Inspiration

En plus d’être un cadeau plutôt sympa à offrir, c’est devenu un élément de déco de notre mariage, qui allait totalement dans le thème boho, naturel. J’avais placé une étiquette nominative par petit pot (un par couple/famille) et le petit jeu des invités était donc de trouver sa mini-plante. J’ai choisi une sélection de succulentes chez le fleuriste qui a fourni toutes les fleurs du mariage (dont je vous reparlerai dans un autre article!). Je voulais éviter les cactus, trop piquants et pas facile à transporter bien que très mignons ;-)

Matériel nécessaire :

  • les mini-succulentes (budget = environ 1,50€-2€ / l’unité)
  • des mini pots en terre cuite que j’ai acheté chez Cultura (7,59€ le lot de 10)
  • des pics à brochettes (moins de 2€ les 100)
  • du papier kraft
  • un tampon ou juste un feutre noir
  • un sécateur ou une pince pour couper les pics en 2
  • de la colle, des ciseaux, un crayon, une règle pour les drapeaux
  • une bonne dose de patience et un bon verre de vin ;-)

J’ai confectionné les drapeaux à l’aide de ma super témoin Malou en une soirée, puis c’est ma copine d’amour Julie qui m’a aidé à les mettre en pot quelques jours avant le big day. J’ai trouvé une vieille échelle de peintre à l’endroit où je travaille (avantage de travailler à la campagne dans une vieille maison!) et j’ai acheté une caisse à pommes ancienne à 12€ toujours chez mon fleuriste. J’ai utilisé une ardoise que j’avais chez moi pour le message « servez-vous », une bougie que j’avais dans mon jardin, et le tour était joué !

Résultat en image…

Pour la petite anecdote, à peu près 90% des nos invités m’ont avoué que leur plante n’était plus ! Pas évident à entretenir c’est vrai, la mienne aussi n’a pas survécu alors je ne leur en veux pas. Y ‘a plus qu’à en replanter une pour réutiliser le pot :-)

A bientôt pour le prochain article #DoItYourself,

Charlotte.

Oui oui, c’est possible ! On l’a fait ;-) Dans cet article je voulais partager avec vous notre choix de faire l’impasse sur le traditionnel DJ et vous raconter un peu ce qui a déterminé nos choix, et comment on s’en est sorti.

Quand on se marie, il faut d’abord dresser un budget approximatif du total (bien que ça soit un peu effrayant, je vous l’accorde) et allouer un certain prix maximum à chaque chose. Vous allez rapidement vous rendre compte de ce qui est essentiel et non négociable pour vous, et de ce dont en revanche, vous pourriez vous passer. C’est un choix très personnel car certains feront l’impasse sur le photographe, d’autres sur la location d’une voiture, le fait d’engager ou non un wedding planner, ou encore sur le prix de la robe de mariée, etc.

Nous avons été rapidement d’accord sur le fait de ne pas prendre de DJ pour plusieurs raisons :

1. Le prix

Comme je le disais, c’était un budget à dépenser en moins, et qu’on a préféré mettre dans autre chose. J’avais déjà un compte Spotify payant qui permet de faire des playlists à écouter sans connexion internet (très pratique quand le lieu du mariage se trouve dans la pampa!) et la salle qu’on a loué possédait déjà toute la sono. Banco !

2. Par « expérience »

On l’a déjà vécu lors d’un mariage dans notre entourage. Ils avaient fait ce choix et ne l’avaient pas du tout regretté. Tout s’était super bien passé, les gens n’ont pas arrêté de danser, l’ambiance était top, alors on s’est dit pourquoi pas faire comme eux ?

3. La musique qui nous ressemble

Je pense qu’on avait un peu tous les deux la phobie-cliché du DJ complètement ringard, qui passe des chansons qu’on déteste et qui hurle toute la soirée dans le micro, aux lumières de sa boule à facettes… Je sais bien que tous les DJ ne sont pas comme ça (fort heureusement!) mais on ne voulait pas prendre le risque d’embaucher un prestataire qui ne nous ressemblerait pas.

 

Alors on s’est fait confiance et on s’est dit que l’ambiance qu’on voulait à notre mariage, c’était à nous de la créer. On a passé plusieurs soirée à dresser 2 longues playlists : apéro & soirée. Avantages de Spotify : on peut voir combien d’heures durent les playlists (on en était à environ 9h de musique) et on peut configurer le fondu enchaîné entre les chansons. On a choisi des sons qu’on aime, que nos proches aiment et on était quasiment sûrs que tout se passerait bien et qu’on allait gérer. Et honnêtement, je pense qu’on ne s’est pas trompés. Quand les amis, frères, sœurs, parents, oncles, tantes et cousins restent sur la piste de danse jusqu’à 3h30 du matin, c’est que l’ambiance est plutôt bonne ! D’ailleurs, le plus beau compliment qu’on ait reçu, c’était de nous dire que c’était un mariage « à notre image » et qu’ils ne se sont pas ennuyés une minute. C’était exactement ce qu’on espérait, la plus belle des récompenses pour cette année d’effort…

 

Surtout, écoutez-vous ! Même s’il y a des codes traditionnels du mariage auxquels on pense ne pas pouvoir échapper, c’est faux ! Faites de votre mariage ce que vous voulez qu’il soit, et non pas ce que vos proches imaginent. Promis vous ne le regretterez pas et eux non plus :-)

 

A bientôt,

Charlotte.

Hello hello ! Pour commencer, je vous souhaite une super belle année 2018, qu’elle vous apporte l’amour, le bonheur et la santé… et qu’elle soit créative et pleines de projets fous !

Ça fait un moment que je voulais vous parler de ma déco de mariage quasiment 100% Do It Yourself et faite à moindre coût.

Même avant la demande de mon chéri, j’avais déjà en tête le style de mariage que je voulais : des couleurs naturelles, un style bohème chic ou champêtre, fleuri, avec pas mal de matières récupérées et de fabrications faites main, et ça tombe bien, j’adore ça ! Alors j’ai quand même créé avant de me lancer, un board « wedding ideas » sur mon Pinterest, cet outil formidable et indispensable pour trouver l’inspiration, garder et trier mes bonnes trouvailles.

L’heure est aux bonnes résolutions je vais donc essayer de m’y tenir et de vous poster un #diy par semaine (j’en ai préparé une petite série !). Malheureusement je n’ai pas pu faire beaucoup de photos / vidéos des pas à pas pour chaque élément de déco. Mais je me dis que cet article peut quand même vous donner quelques idées ;-)

DIY #1 : Un globe-terrestre pour voyager…

J’étais tombée sur cette épingle Pinterest qui m’a renvoyée vers ce super article tuto du site Un beau jour (les photos sont simplement magnifiques, les articles au top, si vous vous mariez OU PAS d’ailleurs, filez voir ce site !). À la base, c’était un DIY pour créer un livre d’or. Je n’ai donc rien inventé, j’ai réutilisé ce pas à pas en twistant un peu l’idée et pour en faire mon urne à enveloppe, pour qu’on puisse s’offrir notre voyage de noces.

J’ai commencé par chiner un globe-lampe sur leboncoin.fr à 15€. Mon chéri a percé une fente à l’aide de sa Dremel puis j’ai entièrement peint le globe en blanc puis en bleu ciel. J’ai bombé le pied en doré/cuivré. 

Puis je me suis inspirée des jolies fleurs de Rifle Paper Co. pour l’illustration. Je les ai peintes à l’acrylique. J’ai ensuite écrit à la peinture dorée notre phrase fétiche : « When there’s a will, there’s a way… »

J’ai gardé ce beau souvenir de notre mariage qui trône sur le secrétaire du salon. On a même remis l’ampoule dedans pour l’allumer de temps en temps.

Le globe à été bien rempli, et grâce à nos proches nous avons pu nous offrir un voyage de rêve à l’Île Maurice… Encore mille mercis à eux

À très vite pour le prochain #diy !

Charlotte.